Développer les incentives

Tandis que les entreprises ont souvent de la peine généralement à insuffler de la motivation et de la cohésion à leurs salariés, l’incentive apparaît comme un nécessaire antidote. Avant tout, quelle définition peut-on donner à l’incentive ? L’incentive, c’est l’art de booster le moral ses employés. Il s’emploie à de unir les salariés, de les motiver afin qu’elles maintiennent les objectifs. Et de faire en sorte que les employés n’aient pas envie de aller voir ailleurs. Qu’il prenne l’apparence d’un challenge commercial et/ou d’un voyage à l’étranger, l’incentive est une occasion fécond à la fois pour les salariés et le patron. Le challenge commercial reste cependant une issue précieuse à explorer pour briser la morosité du marché ambiant, et tout spécialement pour subtiliser des parts de marché à la concurrence.

Un incentive enrichissant ne se limite seulement pas une simple activité : il doit servir l’expansion d’un esprit d’équipe et inviter chacun de participer, spécialement par des animations créatives et collaboratives. Il est de plus en plus crucial que les employés apprennent sans tarder à se connaître. En effet, la plasticité grandissante de l’activité professionnelle fait que les employés sont en permanent révolution. Ainsi il peut s’avérer nécessaire d’intensifier la production de rapports et d’objectifs communs entre les salariés. Qui plus est qu’avec l’apparition des échanges par Web, les individus restent devant leur écran et donc se connaissent moins. Un incentive est une opportunité d’optimiser la façon d’interagir entre eux dans le cadre de leur exercice. Mot générique d’origine british, l’incentive distingue une activité permettant à des individus ou à des groupes de se motiver, en général en allouant un prix en échange d’un objectif réalisée. Il rassemble les termes français de motivation et de stimulation. L’incentive est de ce fait établi par l’entreprise pour agir sur la motivation de ses collaborateurs, pouraccomplir des objectifs. « Un séminaire ou un stage incentive représente certainement un placement, mais il peut se révéler sans prix au niveau de la cohésion de l’entreprise, d’ambiance entre les salariés et même de tranquillité sociale”, affirme Maxime Fournier, directeur commercial de ActiSys International. Il existe plusieurs sortes d’incentive. Un des plus appréciés dans les entreprises est le challenge commercial. La cible d’un tel événement est la progression de la marge et/ou du chiffre. Mais c’est un exercice périlleux, où il est préférable de veiller à ajuster les dotations selon l’équipe à laquelle on a affaire. En effet, les salariés battus peuvent se sentir encore plus écartés. Le danger est de détraquer la dynamique de groupe qui affermit une équipe en soutenant l’apparition d’une « fine fleur » et de briser la motivation d’une part des employés. Une contre-performance, en somme ! Un second type d’incentive est le voyage, dont le dessein est d’encourager la cohésion des équipes en les installant dans un décor singulier. L’avantage de sélectionner une destination exotique et ensoleillée réside également dans l’aspect luxe de l’événement. Lorsqu’il fait 8 ° à Paris, rien de plus attrayant que de rallier en Floride où il fait . 30 degrés. Le cadre éblouissant ou inaccoutumé de la destination est frappant.
Les occupations échafaudées dans ce cadre, si elles sont collaboratives, contribuent par conséquent aux collaborateurs de mieux se connaître et de créer des liens qui n’auraient pu voir le jour au sein de l’entreprise.
A charge par la suite de maintenir le retant de l’année la flamme suscitée par l’incentive en faisant évoluer son management. Car si un évènement incentive créatif peut faire progresser les résultats d’une entreprise, une révolution pérenne des rapports dans le travail ne se produira que s’il est affermi par une méthode de management qui permet de créer des espaces, des moments de créativité de la part des salariés. En conséquence, un incentive, qu’il soit sous la tournure d’une activité créative ou d’un challenge commercial, ne sera effectivement utile que s’il s’inscrit dans l’extension d’une culture globale exploitant au mieux la créativité des employés.

Dans le rétroviseur

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais perso, lorsque ça ne va pas, je n’ai qu’un seul remède : prendre la route et conduire, sans même savoir où je vais. Je sais que c’est assez peu conventionnel, mais je vous garantis que pour ceux qui aiment conduire, ça fait plus d’effet qu’un Xanax ! Dernièrement, par exemple, mon épouse et moi avons ressenti le besoin de faire une virée. Disons que le bébé que nous attendions ne viendra pas. Je n’ai aucune envie d’en parler, mais je peux dire que ça nous a beaucoup bouleversés. Pour nous changer les idées, nous avons donc décidé de réaliser un road trip à Bilbao. Pour en avoir parlé avec des amis, je sais que ça ne fait pas ça à tout le monde, mais il n’y a à mon sens rien de tel que de tailler la route pour se libérer de tout. Ou au moins de se sentir libéré de tout. Car ce n’est certes qu’une illusion, mais cela aide quand même beaucoup, parfois. En fait, j’aime tellement conduire qu’après quelques heures de route, je rêve de tout lâcher pour devenir routier. Je sais que le métier est loin d’être aussi formidable que l’idée que je m’en fais, mais je ne peux pas m’empêcher d’y penser. C’est d’ailleurs très mystérieux, cette fascination : plus je passe de temps sur la route, et plus je suis accro. Même lorsque j’ai des courbatures partout et que je suis rétamé, j’ai envie de poursuivre. Là où je remercie ma bonne étoile, c’est que ma femme y trouve son compte, elle aussi. Mais pas pour conduire : elle apprécie de rêvasser en regardant la route. On peut dire que nous nous sommes trouvés ! Le plus compliqué, finalement, c’est de lâcher le volant et retrouver sa maison. Chaque fois que je prends la route, je n’ai qu’une seule envie : aller toujours plus loin. Ma faim de la route est insatiable. Mais évidemment, nous rentrons toujours. Parfois, il faut juste faire une pause pour mieux rebondir. En tout cas, si vous aimez les expériences insolites, je ne peux que vous conseiller de vivre ce road trip à Bilbao ! Voilà le site où je l’ai déniché, si vous avez l’envie d’avoir envie… Davantage d’information est disponible sur le site de l’organisateur de ce roadtrip.

porsche (2)