La visibilité des gilets jaunes

Vêtement jaune fluo destiné à améliorer la visibilité de toute personne évoluant en bordure de chaussée en situation dangereuse ou sur un chantier. Depuis le 1er janvier de cette année le gilet jaune est donc obligatoire pour les motards, comme pour les automobilistes, mais les modalités d’application de cette nouvelle règle sont encore un peu confuses. Patrouilleur autoroutier muni de ce vêtement. Pour limiter les risques de collision, l’application Waze signale dorénavant aux automobilistes les gilets jaunes en intervention sur l’autoroute. Membre du mouvement de contestation apparu en 2018 initialement dû à la hausse des prix du carburant causée par le projet de taxe carbone. Un gilet jaune est interpellé par des policiers lors de la manifestation du 8 décembre à Paris. Pour Alexis Lévrier, historien spécialiste des médias, faire du reportage de terrain et afficher un certain militantisme n’est d’ailleurs pas incompatible. « On peut citer Albert Camus et ses reportages sur les indigènes de Kabylie, ou bien Joseph Kessel et sa couverture de la guerre d’Espagne, précise-t-il. Ils faisaient du reportage de terrain et affichaient sans souci leurs opinions politiques. À partir du moment où vous êtes capable de remettre en cause votre propre point de vue et d’être au service de la vérité, ce n’est pas la carte de presse qui détermine si vous êtes journaliste. Dans ce cas, que fait-on de cette fameuse objectivité qui doit habiter chaque journaliste ? Alors que j’étais en fonction depuis plus d’un an, les dossiers que je traitais m’étaient brusquement retirés pour être confiés à une recrutée locale. J’en restais pourtant officiellement responsable, mais, de fait, je ne contrôlais plus rien. Et ce que j’arrivais à en percevoir m’alarmait au plus haut point. Les dossiers étaient juste vides. Pendant quatre mois, j’ai attiré l’attention de ma hiérarchie sur les « anomalies » induites par cette nouvelle organisation. En vain. Au bout de trois mois, j’avais fini également par exposer la situation à mon administration centrale, à Paris. À cette période, j’ai reçu des menaces précises de l’encadrement de l’ambassade.