En Normandie

Si la majorité des incentives auxquels je suis convié se ressemblent les uns les autres, il m’arrive parfois de tomber sur un incentive qui fait l’effet d’un coup de massue. Et j’ai été amené à en suivre un pas piqué des hannetons la semaine dernière à Trouville. Mes collègues et moi avons en effet été de surprise en surprise, et le but était de nous tirer de notre zone de confort. Par exemple, lorsque nous avons rejoint la salle, nous avons voulu nous asseoir côté public. Mais l’on nous a alors priés de rejoindre la scène, où nous avons passé la journée. C’est plus concret que d’écouter un sermon interminable sur « soyez acteurs et non spectateurs ». Dans la même veine, nous avons été invités à rester dans nos équipes de travail plutôt que de nous dispatcher dans des groupes hétéroclites. Invariablement, on nous fait réfléchir sur un thèmeassez conventionnel. Mais cette fois, nous avons cette fois dû traiter un sujet beaucoup plus complexe à débattre : « Quelles mesures spécifiques l’équipe X (une autre équipe présente dans la salle) devrait-elle mettre en oeuvre pour contribuer au renforcement de ses résultats ? ». Je peux vous dire qu’il y a eu un malaise lorsqu’on a compris qu’on allait devoir critiquer le boulot des collègues. Et contre toute attente, certains y ont pris grand plaisir. Et quand a eu lieu la présentation des points à travailler pour chaque service, certains chefs de service se sont décomposés. Et chaque équipe a dû s’engager à appliquer les deux tiers des mesures proposées. Si ce procédé nous a sérieusement désarçonné, mais il a résolu bon nombre de dysfonctionnements. J’ai vraiment apprécié la méthode appliquée pour cet incentive, bien plus efficace que les traditionnels brainstormings où l’on coupe les cheveux en quatre. Je vous invite à consulter le site de l’agence qui s’est chargée de cet événement. Retrouvez toutes les infos sur cette expérience incentive en Normandie en suivant le lien.